Cobuilder et +ImpaKT facilitent l’économie circulaire

+ImpaKT a été mandatée par le Ministère de l’Economie du Luxembourg pour développer une solution normalisée. Son but est de faciliter l’échange des caractéristiques circulaires des produits à travers les chaînes de valeur, y compris celle de la construction. Ainsi Cobuilder et +ImpaKT prennent une part active pour soutenir les principes de l’économie circulaire.

+ImpaKT est une entreprise privée d’Expertise Conseil, ayant pour mission de sensibiliser, promouvoir l’innovation et créer un réseau qui inspire et aide les organisations, les entreprises et les individus à évoluer vers une économie circulaire.

Axée sur un coeur de métier en sciences naturelles et en ingénierie, la société met l’accent sur la compréhension des flux de matières et d’informations dans des systèmes complexes afin de développer des solutions innovantes ayant des impacts positifs systémiques. Ainsi, elle est devenue un acteur clé dans la transition vers une économie circulaire au Luxembourg.

Défis à relever et besoin de la profession

À l’heure de l’économie circulaire, ce ne sont pas seulement les ressources qui doivent circuler, mais également les informations. Car si aucune donnée n’est associée à un produit, en fin d’usage, le produit sera voué à devenir un déchet.

Pour évaluer la circularité des produits et favoriser leur réemploi ainsi qu’un recyclage de haute qualité, il est nécessaire de disposer de données produits fiables sous un format standardisé.

A ce jour, les données sont soit disponibles dans des formats non standardisés – voire non valides -, soit elles ne sont pas disponibles du tout, en raison par exemple de la protection des secrets de fabrication. En conséquence, pour pouvoir évaluer la circularité de produits ou les réutiliser, les fabricants doivent constamment rechercher et retravailler manuellement leurs données afin de s’adapter aux différents formats requis par leurs clients et leurs plateformes produits. Ce processus de collecte de données est actuellement très coûteux et difficile.

Dans ce contexte, le Ministère de l’Économie du Luxembourg a lancé la Circularity Dataset Standardization Initiative, dans le but de développer un standard international intersectoriel sur la déclaration et l’échange des données de circularité des produits à travers la chaîne de valeur.

Le développement d’une solution industrielle normalisée permettra la mise en place d’un langage commun, qui à son tour, assurera un échange efficace et sécurisé des données de circularité des produits entre les acteurs concernés ; l’objectif étant à terme, de développer une norme industrielle au niveau européen voire international de type ISO ou CEN. D’ailleurs, le Ministère travaille actuellement au niveau européen pour faire avancer ce projet.

économie circulaire

Solution

Le Ministère de l’Économie du Luxembourg a mandaté +ImpaKT pour développer une preuve de concept de cette solution normalisée. Au cours des deux dernières années, la société a coordonné un processus de co-création avec une cinquantaine de fabricants et organisations internationales, de 12 pays européens différents et des États-Unis. L’enjeu a été d’établir et de s’aligner sur un langage commun décrivant les caractéristiques de circularité des produits dans un format normalisé pour faciliter l’échange de données.

La solution développée s’appelle Product Circularity Data Sheet (PCDS) (en français, Fiche de données de circularité des produits) et fut validée après une première phase de test en 2020.

The Product Circularity Data Sheet (PCDS)

Cliquer sur l’image pour la visualiser en taille réelle.

Dans le secteur de la construction, deux standards ISO 23386 et 23387 récemment publiés vont impacter les fabricants sur la manière de communiquer digitalement les propriétés de leur produit. Dans ce contexte-là, +ImpaKT a recherché une entreprise qui serait en mesure de les soutenir avec un système informatique qui puisse transformer les déclarations de la Fiche de circularité des produits (PCDS) dans ce format standardisé. Les principaux objectifs de la numérisation étaient de fournir des caractéristiques – ou données en vocabulaire numérique – normalisées et fiables sur la circularité des produits, pour servir de base à l’évaluation de la circularité et améliorer le partage des données de circularité tout au long de la chaîne d’approvisionnement.

Cobuilder a été choisi pour son expertise dans le domaine de la gestion de données normalisées, avec la solution Cobuilder Define qui aide les organisations à créer et maintenir des Modèles de description. En conséquence, nos entreprises ont signé un protocole d’accord en avril dernier.

Mise en oeuvre pas à pas

La tâche de Cobuilder a commencé par la sélection de trois sections de la fiche de circularité des produits sur lesquelles travailler, entre autres la section de « l’identification des produits et des entreprises ». Ensuite, nous les avons « traduites » en propriétés normalisées dans un contexte PCDS dédié, au sein de Cobuilder Define. Ainsi, les énoncés de PCDS sélectionnés sont devenus des propriétés dans Cobuilder Define. Puis, nous avons établi des Modèles de description, et les avons rattachés à différents objets de construction dans le but de présenter l’API aux acteurs de la construction.

Désormais, à chaque étape de la chaîne de valeur, les parties prenantes – responsables de leurs données – peuvent utiliser la même structure générique pour créer leur propre fiche produit. Cette dernière est alimentée par des données normalisées permettant une utilisation circulaire du produit, quelle que soit l’utilisation future du produit. De cette manière, les différentes PCDS stockées de manière décentralisées peuvent être reliées entre elles.

De plus, Cobuilder a conçu une description du fonctionnement du protocole d’échange. Son objectif est d’expliquer comment les fabricants peuvent obtenir un Modèle de description des PCDS à partir de Cobuilder Define, puis comment le générer dans leur propre système informatique pour leurs propres produits, et enfin, le rendre accessible à leurs clients.

Pendant la Phase 1 de l’initiative, les informations de la PCDS ont été intégrées dans Cobuilder Define en tant que Modèles de description numériques normés.

A ce jour, la Phase 2 de l’initiative a officiellement commencé en septembre 2020 et a pour but de tester à travers des projets pilotes la solution PCDS dans plusieurs chaînes de valeur. Dans le cadre de la collaboration avec Cobuilder, +ImpaKT a sélectionné 3 fabricants qui testeront cette première version numérique de la PCDS, et à cet effet, Cobuilder a créé une vue publique des Modèles de description des objets de construction.

Cliquer sur l’image pour la visualiser en plain écran.

Résultats actuels

L’initiative luxembourgeoise, menée par +ImpaKT, visant à créer une solution industrielle standardisée dans un cadre réglementé va dans la bonne direction. Cette nouvelle approche permettra aux utilisateurs – les fabricants – de réduire leurs coûts de production et de transmission de données, d’augmenter leur efficacité et de mieux travailler avec leurs clients et partenaires.

Du côté de Cobuilder, c’est avec plaisir que nous poursuivrons la mise en œuvre du projet et la collaboration de qualité entammée avec +ImpaKT sur la phase 2.

Ensuite, la phase 3 de l’initiative visant à transformer la PCDS en une norme est un processus à plus long terme qui pourra prendre 2 à 3 ans.

Nous vous tiendrons bientôt informés de l’avancement de ce projet novateur, qui permet à notre industrie d’avancer !