Normalisation des données
des produits de construction

Télécharger

Les normes sont au cœur de tous les logiciels Cobuilder. Ainsi, dans le but d’aider les acteurs du secteur de la construction sur leur chemin vers la numérisation, nous avons défini deux groupes essentiels de normes à prendre en compte :  « les normes de processus et les normes de produits  ». Nous basons nos solutions-produits sur les normes de processus liées au BIM. Elles sont considérées comme les meilleures pratiques au niveau international et européen. Notre technologie de gestion des données est quant à elle basée sur la hiérarchie des normes et des exigences du marché auxquelles sont soumis les produits de construction.  De cette manière, nous répondons aux  « comment » et « quoi » relatifs aux données des produits de construction à l’ère numérique.

standardising construction product data

Légende : Cliquez sur l’image pour la visualiser en taille réelle.

CEN 442 – les normes BIM dans l’UE

– normes de processus

Poussée par le passage rapide à la numérisation dans le secteur de la construction, l’UE a mis en place un programme visant à développer et à définir des normes pour le BIM (Building Information Modelling) dans tous les pays européens.

Le comité technique 442 a été créé pour prendre en charge le travail de normalisation concernant toutes les informations dans l’environnement bâti. La structure du comité technique 442 est la suivante :

Groupes de travail

Titres

CEN/TC 442/WG 1Terminologie
CEN/TC 442/WG 2Echange d’information
CEN/TC 442/WG 3Spécification pour la fourniture de l’information
CEN/TC 442/WG 4Dictionnaires de données de support
CEN/TC 442/WG 5Groupe consultatif du président

Parmi les premières normes adoptées par l’organisme européen de normalisation CEN, sous le travail minutieux du comité technique 442, se situent les trois normes openBIM. En octobre 2016, les normes buildingSMART International proposées par le CEN/TC 442 : IFD (ISO 12006-3:2007), IFC (ISO 16739:2013) et IDM (ISO 29481-2:2012) ont été officiellement adoptées comme normes EN. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Le programme de travail du comité CEN 442 prévoit, conformément à l’accord de Vienne et le cas échéant, de rendre les normes ISO actuelles pour le BIM valables en tant que normes EN. C’est pourquoi, leur travail est effectué en étroite collaboration avec la normalisation BIM en cours, par les comités ISO.

La norme ISO 19650 Organisation de l’information sur les travaux de construction – Gestion de l’information à l’aide de la modélisation des informations sur les bâtiments, parties 1 et 2, récemment publiée, a également été adoptée comme norme européenne au début de cette année.

L’ISO et le CEN ont commencé à collaborer sur la normalisation des Modèles de description. Par ailleurs, en tant que membre du groupe de travail 442 du CEN, Cobuilder contribue actuellement à la création d’une norme sur les Modèles de description. Cette norme est actuellement en cours de rédaction.

standardising construction product data

Normaliser les données pour l’échange numérique

Les normes définissent le type de données à échanger et garantissent leur qualité. Elles sont des atouts qui auront un large impact sur l’échange numérique d’informations dans la construction.

La norme EN ISO 23386, récemment publiée, fournit une méthodologie pour définir et gérer les caractéristiques des objets de construction en vue d’une utilisation numérique. Cette norme est basée sur la norme expérimentale française XP P07-150, appelée PPBIM.

Aujourd’hui, dans l’environnement commercial du secteur de la construction, les caractéristiques des produits, des systèmes, des composants et des processus nécessitent d’être communiquées sous forme numérique. Ces caractéristiques sont appelées « propriétés » dans le monde numérique.

Afin de garantir à ces caractéristiques ou « propriétés » d’être interpretables par ordinateur, polyvalentes et cohérentes (afin de pouvoir les utiliser dans divers logiciels), elles doivent être créées selon une méthode convenue.

Le principe est de relier chaque « propriété » à des attributs. Un exemple d’attribut est une unité ou une définition dérivée d’une norme de référence dans un contexte local particulier. Il peut également s’agir d’un identifiant unique appelé GUID.

  • Le processus crée un système rigoureux de validation de tous les contenus numériques, définit comment les propriétés et les attributs doivent être établis par les utilisateurs et les experts dans un dictionnaire de données, et comment ce contenu doit être mis en correspondance avec d’autres dictionnaires de données.
  • L’objectif est de permettre un échange d’informations de qualité entre les acteurs du secteur pour des utilisations multiples telles que la maquette numérique, ainsi que pour le commerce international et les besoins de maintenance.

Afin que les fabricants puissent vendre leurs produits sur des marchés ouverts tels que celui de l’Union européenne, la Commission européenne a créé des procédures sur la manière de déclarer la performance et l’utilisation prévue. Par exemple, pour les produits de construction il est nécessaire de se référer au Règlement sur les produits de construction (RPC), pour les équipements électriques c’est la Directive Basse Tension (DBT), etc. Les essais et les données associées qui sont créés pour répondre aux cadres législatifs tels que le RPC et la DBT constituent la base de la plupart des données, qu’un fabricant devra partager avec sa chaîne d’approvisionnement.

Le groupe de travail 4 du CEN 442 s’accorde à dire que les normes déjà mises en place par le CEN/CENELEC fournissent un langage technique commun et une structure de qualité afin de saisir les données qui décrivent la performance des produits et des systèmes pour les travaux de construction et les infrastructures. Cela définit un « contexte commun » pour traduire des caractéristiques et méthodes d’essai des produits en propriétés et ensembles de propriétés adaptés à un usage numérique.

C’est dans ce contexte que s’inscrit la norme prEN ISO 23387 : Modèles de description pour les objets de construction utilisés dans le cycle de vie de tout actif bâti – Concepts et principes. Cette norme sera publiée courant 2020 et est entièrement alignée sur la norme EN ISO 23386.

La norme prEN ISO 23387 définit la structure générale qui peut être utilisée pour décrire numériquement tout objet de construction dans le cadre des travaux de construction et des services de construction. Cette structure est appelée Modèle de description et doit être basée sur les concepts et les relations entre les concepts provenant d’un dictionnaire de données. La norme traite du lien entre les propriétés et les Modèles de description. Un Modèle de description est un ensemble de propriétés basées sur des normes et rassemblées en groupes de propriétés, qui peuvent être retracées à des sources crédibles telles que, par exemple, les normes harmonisées en vertu du RPC et, toute autre norme européenne définissant les caractéristiques des objets de construction.

Modèle de description

Légende : Cliquez sur l’image pour la visualiser en taille réelle.

D’où vient le contenu du Modèle de description ?

– des normes et réglementations relatives aux produits

Le règlement sur les produits de construction est entré en vigueur en 2011. Il constitue un élément majeur de la politique de l’Union européenne visant à permettre et à soutenir la libre circulation des produits de construction dans le marché unique de l’UE. L’objectif du RPC est :

  • d’établir des règles harmonisées pour la commercialisation des produits de construction dans l’UE ;
  • de fournir un langage technique commun pour évaluer la performance des produits de construction ;
  • de garantir la mise à disposition d’information à la disposition des professionnels, des autorités publiques et des consommateurs, afin qu’ils puissent comparer les performances des produits de différents fabricants dans différents pays.

Lorsque le RPC est entré en vigueur, il est devenu obligatoire pour les fabricants de produits de construction couverts par une norme européenne harmonisée (hEN) ou une évaluation technique européenne (ETA), d’établir une déclaration de performance afin d’apposer la marque CE sur leurs produits.

En quoi cela concerne-t-il BIM ?

La récente initiative de marquage CE intelligent, menée par Construction Products Europe (CPE), en est venue à répondre à la nécessité d’étendre et de promouvoir l’utilisation de normes de produits harmonisées dans la construction numérique. L’initiative de marquage CE intelligent met en avant l’idée, également soutenue par les travaux en cours du CEN (voir ci-dessus), que les données concernant les caractéristiques qui qualifient et quantifient un produit sont déjà disponibles dans les normes de produits harmonisées. Cela crée une énorme quantité de contenu normalisé sur les produits de construction, qui peut être alignée sur d’autres initiatives de normalisation des données, afin de garantir l’utilisation d’un langage technique commun et de données de produits normalisées dans le BIM. Cette combinaison permettra à tous les utilisateurs d’exploiter au mieux le potentiel des données fournies par les fabricants.

L’initiative de marquage CE intelligent vise à s’aligner sur la normalisation en cours en ce qui concerne les processus de numérisation dans le secteur de la construction.

Pour unifier ces efforts, la future norme prEN 17473 décrit comment les Modèles de description doivent être spécifiquement créés sur la base de normes harmonisées et de documents d’évaluation européens (EAD), en utilisant le langage technique européen commun qui existe déjà dans les spécifications techniques harmonisées et dans les références normatives. Ce langage technique commun devrait être le fondement de la création d’une terminologie numérique pour l’industrie européenne de la construction. De cette façon, le Modèle de description deviendra le lien entre les normes harmonisées et un dictionnaire de données européen ouvert, qui permettra aux fabricants de fournir leurs données pour une utilisation numérique.

Ce langage technique commun – basé sur des normes – est au centre de la méthodologie du (Dictionnaire de données et) des Modèles de description. L’utilisation de ce langage est cruciale pour créer des structures de données communes. Ces dernières peuvent transférer des données au-delà des systèmes, des langues et des frontières.

normes type de produit
En savoir plus sur les Modèles de description

Normes de gestion de l’information

Dans le monde entier, le secteur de la construction s’oriente vers une normalisation plus poussée de tous les processus commerciaux dans l’environnement bâti Et, il existe de nombreuses initiatives nationales et internationales visant à définir les meilleures pratiques en matière de gestion de l’information pour le secteur de la construction. Au Royaume-Uni, la série de normes PAS 1192 a mis en place un cadre de référence mondialement reconnu pour le travail collaboratif sur les projets de construction et la gestion des besoins en information dans le contexte BIM.  En outre, l’Alliance BIM britannique a lancé une initiative visant à définir les meilleures pratiques de gestion de l’information pour les clients en définissant les besoins en données pour la construction et la gestion des actifs.

Dans le monde entier, les nouvelles normes internationales – ISO 19650-1 et -2 « Organisation de l’information sur les travaux de construction – Gestion de l’information à l’aide de la modélisation de l’information sur les bâtiments » sont élaborées en tant que documents essentiels pour la fourniture d’informations aux modèles d’information sur les actifs. Ces initiatives de normalisation sont essentielles pour les entreprises telles que Cobuilder qui créent des solutions informatiques pour le secteur.

Elles constituent les orientations nécessaires aux gestionnaires et aux responsables des données de construction, que Cobuilder recommande de saisir et de traduire au sein des flux de travail des organisations respectives. Peu importe que ce soit la télémétrie, l’IdO ou l’apprentissage machine que les clients souhaitent, c’est la gestion de l’information sous-jacente qui affecte réellement le résultat.

L’activité de Cobuilder

Cobuilder fournit des services de conseil à toutes les fonctions de gestion de l’information au sein des équipes de clients, de propriétaires, de gestionnaires d’immeubles et d’entrepreneurs généraux. Nos experts soutiennent les gestionnaires de l’information, conformément aux meilleures pratiques définies dans la série ISO 19650, dans leurs efforts pour améliorer le processus de détermination des exigences en matière d’information (principalement des données) qu’ils devraient exiger de la chaîne d’approvisionnement, à savoir les exigences d’information de l’organisation, les exigences d’information de l’actif et les exigences d’échange d’informations. Une fois que le processus d’établissement des exigences est clair, nous adoptons différentes stratégies de mise en œuvre pour garantir aux informations des produits de construction requises d’être validées et vérifiées tout au long de la phase de livraison.

En savoir plus sur notre logiciel – gestionnaire de l’information – clef en main