La transformation numérique de l’industrie de la construction en République Tchèque

Mis à jour novembre mai 13, 2022

Le fournisseur de logiciels norvégien Cobuilder et l’Agence tchèque de normalisation (CAS) ont signé un accord pour soutenir la transformation numérique du secteur de la construction en République Tchèque.

Le partenariat stratégique prévoit la mise en œuvre d’un système de gestion de l’information qui permettra l’adoption de la Norme tchèque sur les données pour la modélisation des informations sur le bâtiment (DSBIM), et d’un langage numérique commun pour le secteur de construction. Le processus prévoit l’intégration du dictionnaire de données Define, opéré par Cobuilder.

L’objectif est de rendre le flux d’informations plus fluide et plus transparent pour toute la chaîne de valeur de la construction tchèque. La démarche inclut une solution grâce à laquelle les acteurs de la construction pourront mieux gérer les exigences en matière de données sur les actifs construits tout au long de leur cycle de vie. Le projet devrait contribuer également à une gestion plus efficace des exigences environnementales complexes dans la poursuite des objectifs de durabilité.

« La norme tchèque sur les données pour la modélisation des informations sur le bâtiment (DSBIM) est l’un des piliers clés de notre stratégie BIM pour aider l’industrie tchèque de la construction sur sa transition vers la construction 4.0. La collaboration avec Cobuilder nous offre l’opportunité d’utiliser un système d’information qui permet non seulement d’accélérer le développement de DSBIM mais aussi pour l’ouvrir à une utilisation par l’ensemble du secteur. Nous pensons que la collaboration avec Cobuilder nous aidera à accélérer la transformation numérique de l’ensemble du marché national de la construction », déclare Jaroslav Nechyba, Directeur du département de stratégie BIM de l’Agence tchèque de normalisation (CAS).

Quels sont les avantages ?

La réalisation du projet devrait créer les conditions pour l’adoption du DSBIM sur le marché de la construction tchèque : il permettra un flux d’informations sans silos, avec des données exactes, ce qui va diminuer les erreurs, les coûts et la quantité de documents à mettre à jour dans des formats différents.

« Les parties prenantes de l’industrie auront un accès facile à la base de données de DSBIM avec la certitude qu’elles disposent toujours de la dernière version pour échanger, valider et convenir des données de manière beaucoup plus efficace et bénéficier d’un processus unifié de définition des exigences dans tous les marchés publics. Cela permettrait également aux parties prenantes de poursuivre des objectifs de durabilité plus importants et plus précis pour un secteur de la construction tchèque meilleur et plus vert », déclare Jaroslav Nechyba.

L’approche est réutilisable

« Nous sommes très heureux d’avoir été sélectionnés comme partenaire principal dans un projet aussi important qui aura un impact sur l’ensemble du secteur de la construction tchèque vers une numérisation globale », déclare Lars Chr. Fredenlund, PDG de Cobuilder.

Il estime que des données de construction normalisées et le langage numérique commun sont les clés universelles pour assurer la cohérence de tout marché de la construction national et international et, en fin de compte, un catalyseur important pour créer un environnement bâti meilleur et plus durable.

« La République Tchèque est désormais l’un des pays qui montre la voie en matière de transformation numérique de l’industrie de la construction au niveau national. Les méthodologies et les pratiques mises en œuvre dans ce projet à grande échelle sont également applicables dans d’autres pays. L’approche sera pertinente pour d’autres organisations gouvernementales, associations, acteurs nationaux et internationaux de la construction qui visent à accélérer la transformation numérique de l’industrie de la construction grâce à l’adoption de normes approuvées par l’industrie », a déclaré Fredenlund.