digital twin

Économie circulaire, les données et l’industrie de la construction

Cet article traite des difficultés liées à l’utilisation des données et de la manière dont leur résolution peut avoir un effet positif sur les avantages apportés par le CE au secteur de la construction. Il y a certains problèmes méritent plus attention par de nombreux facteurs de la pensée de l’économie circulaire. Alors que de nombreux projets d’immeubles et d’infrastructures sont conçus en tenant compte des principes de durabilité tels que l’utilisation de produits « verts ».

Quels sont les défis potentiels pour la pensée EC en environnement bâti?

La complexité des ouvrages, bâtiments et infrastructures, rend particulièrement complexe la phase de leur « fin de vie ». En raison des différents temps de vie des produits utilisés pour la construction d’un ouvrage, leur recyclage ou leur réutilisation sont en effet beaucoup plus complexes que pour les biens courants de consommation. Pour éliminer les déchets, réutiliser ou recycler des produits tout au long du cycle de vie d’un bâtiment, les gestionnaires / propriétaires d’immeuble devraient pouvoir connaître toutes les caractéristiques des produits utilisés dans l’ouvrage. Actuellement, le manque, voire l’absence, de ces informations au format numérique ne le permet pas.

Informations sur les produits – une condition importante concernant l’EC

Selon la réglementation relative aux produits de construction, les produits couverts par les normes européennes harmonisées doivent comporter une déclaration de performance avant de pouvoir être exportés et commercialisés en Europe. Cette législation s’applique également aux produits éligibles au recyclage et à la réutilisation. Si les matériaux de construction doivent être réutilisés, les acteurs du bâtiment doivent utiliser, d’une part, les informations de produits disponibles dans la documentation technique et d’autre part, les déclarations de performance afin de déterminer si un produit de construction respecte les spécifications techniques d’origine. Des modifications de la législation pourraient impliquer qu’un matériau récupéré ne serait plus conforme à la réglementation de la construction. Par conséquent, il est essentiel que les informations sur les produits soient facilement disponibles à toutes les étapes du cycle de vie du bâtiment / de l’infrastructure. Les données de produit intégrées dans le modèle BIM original du bâtiment peuvent couvrir les besoins en informations des concepteurs, y compris celles liées la réutilisation des produits dans un nouveau bâtiment.

digital twin

Améliorer le désir commercial

À l’heure actuelle, le recyclage et la réutilisation des matériaux de construction reste un processus complexe. De plus, le manque d’information facilement accessibles sur les produits et matériaux qui peuvent être réutilisés explique la faible utilisation de produits recyclés.

À ce jour, il n’existe pas de plate-forme ni de marché commun permettant aux ‘acheteurs’ d’obtenir des informations sur les bâtiments / infrastructures à démolir ou sur les produits et matériaux pouvant être réutilisés. Afin de mettre en œuvre des processus de recyclage plus faciles, l’accès à ces produits doit être facilité : un canal facile d’accès à ces produits est donc essentiel.

Économie circulaire et technologies numériques

Pour pouvoir créer un marché des produits recyclés en vue de leur réutilisation, il est indispensable que les caractéristiques des produits répondent aux exigences réglementaires, de marché et de projet. Une telle plate-forme nécessite des données structurées lisibles et aussi interopérables. La clé de la gestion de ce processus réside dans l’utilisation numérique appropriée des normes européennes et internationales respectées lors de l’élaboration des produits. Les concepteurs utilisent les mêmes normes comme la base de leur travail de conception. Ces normes fournissent le langage commun et le modèle de données commun nécessaires aux machines pour pouvoir facilement faire correspondre les données du produit aux exigences.

Les modèles de données de Cobuilder, en structurant des données de produit sur la base des normes réglementaires, permettent à ces données d’être communiquées et comprises par les utilisateurs et par différents logiciels tout au long de la chaîne de valeur. Grâce aux modèles de données de Cobuilder, les données de produit peuvent être facilement structurées et distribuées aux modèles numériques.

Lorsque les technologies telles que l’Internet des objets (IoT) et les jumeaux numériques seront largement appliquées, les modèles numériques seront enrichis par des données incluant l’impact de l’environnement extérieur sur le bâtiment. De cette manière, les données existantes pourront être encore améliorées avec les données sur les performances et l’usure en temps réel des produits. Sans réfléchir dès aujourd’hui aux modalités de collecte les données sur l’environnement bâti, les avantages de l’EC ne pourront néanmoins être exploités.

Le motif léger

De nombreux groupes de réflexion, industries, entreprises, institutions professionnelles, associations professionnelles et ONG souhaitent le développement de l’EC pour participer à la modification de nos modes de consommation. Dans le cadre de ces efforts continus pour transformer l’économie européenne vers une économie plus écologique et pour mettre en œuvre le Plan ambitieux d’action pour une économie circulaire, la Commission européenne a adopté en janvier 2018 de nouvelles mesures.

Ces efforts devraient être concomitants aux travaux de normalisation en cours liés à l’utilisation de données numérisées sur les produits de construction. En outre, l’initiative de marquage Smart CE, dirigée par Construction Products Europe (CPE) et concernant l’utilisation de normes de produit harmonisées dans la construction numérique, devrait être mieux connue. Au sein de l’organisme européen de normalisation CEN, le comité technique TC / 442 travaille à l’élaboration des normes traitant de l’interopérabilité de toutes les informations dans l’environnement bâti.

Au XXIe siècle, la circulation et la réutilisation des biens ne peuvent être conçues sans une infrastructure de données appropriée. Dans une industrie qui gaspille plus de 40% des produits rares dans le monde, il est plus essentiel de mettre en synergie la pensée d’EC et la pensée numérique afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles pour le cadre bâti et pour notre société.

2019-02-01T10:55:08+00:00janvier 28th, 2019|