Les niveaux d’implémentation du BIM au Portugal, en Italie, Espagne et Ukraine.

Bien que le Royaume-Uni ne soit pas le premier à l’adopter, il est certainement devenu un leader mondial dans l’implémentation du BIM grâce à son plan d’action bien structuré et géré. Actuellement toute le monde est certain que la mobilisation doit se produire afin de pouvoir se réaliser la grande transformation industrielle. Toutefois il y a de nombreux pays qui sont encore au début du développement de leurs propres stratégies BIM. En regardant l’Europe, nous voyons qu’il y a beaucoup de mouvement en cours. En Espagne, l’implémentation obligatoire du BIM pour les projets du secteur public sera une réalité, avec le mandat BIM, prévu pour l’année 2018. En France, l’adoption progressive du BIM a déjà commencé. Comme un but principal, le BIM devrait rationaliser tous les projets du secteur public en 2017. En Allemagne, le gouvernement joue un rôle important dans la promotion de la philosophie BIM en visant à rendre la communauté capable de mettre en œuvre le BIM dans tous les projets d’infrastructure pour l’année 2020 et de transmettre le potentiel du mandat BIM dans la construction de bâtiments.

Cette tendance évidente et le fait incontestable que le BIM nous aide à construire des meilleurs bâtiments qu’auparavant, sont suffisantes pour former une nouvelle et forte communauté professionnelle qui est ici pour y rester. En ayant plusieurs professionnels qui sont les plus progressifs dans le secteur de construction, la communauté BIM continue de pousser comme une mauvaise herbe, en intégrant la passion, le savoir et l’innovation dans un mélange trop influent. Les citations suivantes ont été collectées par professionnels éminents du BIM à travers l’Europe, afin de nous donner un aperçu de leur expérience avec l’implémentation du BIM. Vous trouverez ci-dessous une sélection de quelques comptes les plus intéressants que nous avons rencontrés en faisant notre recherche paneuropéenne des niveaux d’adoption du BIM. Merci à tous les répondants !

Quel est le niveau d’implémentation du BIM au Portugal ?

« Le BIM au Portugal est encore à l’état embryonnaire. Il y a des entrepreneurs majeurs qui explorent l’aventure BIM, mais pas sur la terre portugaise. Les entreprises portugaises qui travaillent avec le BIM, vendent leurs services à d’autres pays comme le Brésil et les pays du Moyen-Orient. Fondamentalement, nous travaillons encore sur papier et très traditionnellement. Même dans le monde académique, je pense que les universités ne sont pas encore engagées. Ce que le lecteur pourrait trouver utile est ce lien vers l’organisation portugaise BIM et notre comité pour l’implémentation du BIM. “

Inês Rodrigues, professionnelle BIM au Portugal

L’implémentation du BIM en Italie ?

« Merci pour l’occasion de parler du BIM dans mon pays. Pour moi, le BIM est un processus de conception qui utilise un modèle 3D comme une base de données d’information. Le BIM vous oblige à collaborer ensemble. Cela a contribué à une grande révolution, en particulier dans l’industrie de la construction italienne, qui se compose traditionnellement de petits groupes de professionnels qui travaillent avec leurs propres moyens.

En Italie, il y a des exemples d’adoption de haut niveau sur des projets pilotes BIM : comme le Pavillon Italien de l’EXPO 2015, le nouveau siège de l’ENI (la Société nationale italienne des hydrocarbures), la restauration de l’Opéra de Milan, l’agrandissement de l’aéroport Fiumicino Rome, la nouvelle fabrique de Bulgari Gioielli SPA. Une autre chose étrange est qu’en Italie il y a des bureaux d’architectes qui travaillent avec le BIM, mais avec des projets
hors de l’Italie, par ex. Antonio Citterio Patricia Viel et associés.

Une mise à jour majeure a été annoncée le 27 janvier, c’est-à-dire l’introduction d’un mandat BIM entrant en vigueur le 18 octobre 2016 et qui s’applique aux travaux publics au-dessus de 5 225 000 €.

Giacomo Bergonzoni, professionnel BIM en Italie

L’implémentation du BIM à Catalogne

«Le BIM pour moi est avant tout une « méthodologie » collaborative basée sur un modèle numérique et une base de données partagée entre les parties au cours du cycle de vie du bâtiment.

Dans mon cas, nous travaillons à Barcelone (Catalogne), dans le nord-est de l’Espagne. L’adoption du BIM est encore au début (niveau 0) dans notre communauté. En février 2015, un mandat BIM a été convenu à Catalogne, afin d’établir un calendrier avec des objectifs différents à atteindre avant de 2020. Une commission a été créée avec le nom « Construim el Futur » (« Nous construisons l’avenir »), gérée par l’Institut de technologie de la construction de Catalogne, un grand groupe de travail pour l’implementation du BIM à Catalogne.

Du reste, il y a quelques mois à Madrid a été créé une procédure similaire appelée « BIM commission », pour diriger l’adoption du BIM dans tout le pays.

Le fait est qu’en Espagne la culture de la construction est puissante, et les connaissances techniques sont appréciées par le reste du monde. Mais notre faiblesse sont nos habitudes de planning. Nous devons devenir plus efficaces et apprendre à travailler en équipe avec le reste des intervenants. Dans ce domaine, je pense que d’un part la culture anglo-saxonne présente des avantages, mais d’un autre part, elle a aussi des faiblesses concernant savoir-faire techniques. Donc, nous avons des choses à apprendre les uns sur autres.

Pour résumer, nous avons un très long chemin à parcourir et de nombreuses nouvelles opportunités nous attendent. Cependant, nous nous remettons encore de la crise de 2007, qui a massivement effondré notre économie.

Actuellement, nous devons nous concentrer sur le « Horizon 2020 », le programme-cadre de l’UE pour la recherche et l’innovation, qui nous oblige à améliorer fortement notre politique de construction afin d’atteindre les objectifs liés à la durabilité. Nous l’obtiendrons, en rendant tout compatible BIM ! »

David Delgado Vendrell, professionnel BIM à Catalogne

L’implémentation du BIM en Ukraine

« Pour moi, le BIM n’est pas une technologie unique, pas un logiciel et pas même la modélisation. Cela fait déjà partie de la réalité et du travail quotidien. C’est une entité qui commence par une organisation commune, l’optimisation du processus de conception et elle se termine par un modèle complet de données, qui s’extrait et se transfert sur le chantier.

Depuis cette année, nous constatons que l’intérêt pour le BIM augmente de façon significative, mais le niveau général de mise en œuvre dans tout le pays est assez faible. L’exception sont les entreprises qui essaient d’optimiser et d’améliorer la qualité de la conception, de développer des projets complexes de haut-niveau ou de travailler avec des clients / investisseurs étrangers. D’ un autre part, les conséquences de la crise économique définissent de conditions nouvelles sur le marché, en particulier pour les développeurs, qui sont surtout intéressés à l’accélération, l’optimisation des coûts, la réduction des dépenses dans le processus de conception, la construction et la gestion des installations. Cela attire leur attention sur le BIM.

Dans le cadre de l’implémentation récente de l’ALE, la convergence avec l’UE conduit aux acteurs étrangers et aux entreprises dans le marché ukrainien de la construction et de la conception. Pour la plupart d’eux, ces technologies ne sont pas nouvelles. Au contraire, ils apportent beaucoup d’expérience pour l’implémentation des projets BIM.

Les entreprises qui ne peuvent pas s’adapter aux exigences émergentes du marché liées à la vitesse, la qualité et l’efficacité, seront obligées à demander l’aide de spécialistes. Autrement dit, ils risquent de devenir absolument inadéquats sans les nouvelles technologies.

Le problème est le manque de connaissances pratiques dans ce domaine. Avec la diffusion d’informations sur le BIM, beaucoup d’entreprises et de spécialistes n’ont pas une compréhension appropriée de ce que le BIM est, dans quelle direction ils devraient se déplacer et comment commencer l’implémentation de ces nouvelles technologies. Evidemment, l’absence totale des programmes BIM dans le processus d’éducation des Universités accompagne le manque de spécialistes sur le marché.

C’est la raison pour laquelle le groupe d’initiative a créé le Conseil BIM en Ukraine, une petite communauté de spécialistes disposant de plus d’expérience, qui visent à promouvoir le BIM et l’échange constant de connaissances et d’expérience avec le but de fournir des services de conseil sur l’implémentation et la maintenance du BIM.